WESTCOAST ROADTRIP JULY 2018 – UTAH, NEVADA AND CALIFORNIA

Troisième et dernière partie de notre voyage, qui regroupe les huit derniers jours du roadtrip, deux nouveaux états et le retour en Californie avec San Francisco. 

DAY EIGHT – LOWER ANTELOPE CANYON AND BRYCE CANYON

Lors de notre réveil à Page, nous avions réservé une excursion à Antelope Canyon à 8 heures précises. Des visites s’organisent à Lower et Upper Antelope Canyon. La différence principale entre les deux est la suivante : pour lower, l’espace dans lequel vous vous déplacez est extrêmement étroit et plus on prend de la hauteur, plus il y a d’espace. Dans upper Antelope, c’est l’inverse. Les jeux de lumières sont donc différents. Nous avons opté pour lower Antelope et il n’est possible d’y accéder que via excursion et accompagnés d’un guide Navajo. Une fois encore, une expérience magique. Nous avons pris des centaines de photos, toutes absolument différentes. Le soleil qui entre dans le canyon crée un spectacle magnifique et on ne cesse pas de regarder vers le ciel pendant tout le tour.

Sur la route de 253km (2h40 environ) qui séparait Page de Bryce Canyon, nous sommes notamment passés par Big Water, Kanab et la Dixie National Forest. Nous avons surtout changé d’état et étions maintenant en Utah. Changement de décors et d’ambiance ; la route était bordée d’échoppes qui vendaient des objects faits main par les Navajos.

Arrivés à Bryce Canyon, nous logions au Bryce Valley Lodging, dans une petite cabane confortable avec un immense lit en rondins de bois. Comme la veille à Page, la météo lors de notre arrivée n’était pas géniale. Nous avons donc fait un premier tour du canyon en voiture, en s’arrêtant aux points de vue principaux.

DAY NINE – BRYCE CANYON HORSEBACK RIDING AND LAS VEGAS

La vraie visite de Bryce Canyon a eu lieu de lendemain lors de notre visite à 9h du matin, à cheval. Pour changer de la visite « classique » pour laquelle on avait opté pour toutes les autres étapes du voyage, on a opté pour une excursion typique, à dos de cheval accompagnés d’un guide local. Le tour durait à peu près 2 heures et nous permettait de descendre sur le floor du canyon, ce qui changeait des vues en hauteur. 

En repartant de Bryce Canyon, on se préparait pour 4 heures de route (420km) vers la seconde grande ville de notre roadtrip : Las Vegas. Retour aux buildings, aux embouteillages, et à beaucoup moins de nature. Las Vegas était une pure découverte pour nous deux, et on ne s’attendait ni l’un ni l’autre à ça. J’attendais à découvrir une ville pas très intéressante, un peu malsaine, et peu étonnante. Tout l’inverse en réalité ; on a passé de super moments pendant nos trois jours sur place. Niveau hébergement, nous avons opté pour le The Venetian, dans une suite magnifique. L’hôtel en lui-même est immense, et la « reproduction » des canaux et des rues de Venise en intérieur est parfaite. 

Nous étions arrivés vers 17 heures dans notre chambre et sommes donc ressortis vers 18h pour découvrir le strip. Nous sommes revenus de cette balade à 1h du matin ! Une autre chose à laquelle on ne s’attendait pas : la taille du strip et le nombre de choses à voir. Niveau météo, il faisait environ 48 degrés en journée et la température ne chutait pas sous 40 dégrés même en pleine nuit. J’ai adoré l’ambiance du strip, de l’intérieur des malls, et des casinos. 

DAY TEN TO ELEVEN – LAS VEGAS, SEVEN MAGIC MOUNTAINS AND LONE PINE

Les deux journées suivantes sur Las Vegas alternaient piscine, balade et shopping. En pleine journée, il était franchement difficile de se lancer dans une promenade sur le strip en plein soleil et sous près de 50 degrés (une vraie impression d’entrer dans un four en mettant le nez dehors). Quelques photos ci-dessous de l’extérieur du magnifique Venetian.

Juste avant le départ, il nous restait quelques endroits à voir, que nous avions gardés pour le jour du check out pour pouvoir les faire en voiture. Premier arrêt au sign « Welcome to Fabulous Las Vegas » (et une file de quelques dizaines de minutes pour faire une photo), et ensuite passage obligatoire à la « Little White Chapel ».

Pour finir, nous sommes allés voir les Seven Magic Mountains en prenant la direction de notre prochaine étape. Nous les avons vues sous l’orage. Comme toujours, les photos reflètent difficilement à quel point la pluie était torrentielle, mais grand avantage : nous les avions pour nous seuls.

Après Las Vegas, et pour rejoindre Lone Pine, nous avons parcouru 370 km en 4 heures à nouveau. Lone Pine n’était pas un arrêt en soi, juste un arrêt dodo pour couper la route jusqu’à Three Rivers et le Sequoia National Park. Sur cette route, nous avons traversé la Death Valley et atteint notre température record du voyage avec 50 degrés à 18h ! Nous sommes restés au Comfort Inn Lone Pine et sommes repartis le lendemain matin juste après le petit déjeuner pour rejoindre Three Rivers. L’idée était de reprendre rapidement la route pour visiter Sequoia National Park le jour-même et pouvoir repartir directement vers San Francisco le lendemain et donc avoir plus de temps là-bas. 

DAY TWELVE – THREE RIVERS AND SEQUOIA NATIONAL PARK

Notre dernier national park de ce grand voyage : Sequoia. Entre Lone Pine et Three rivers, nous avons parcouru 413km en près de 4h30 de route.  Nos trajets pour cette dernière partie du roadtrip étaient à chaque fois beaucoup plus longs que pour la partie Arizona-Utah. Nous avons logé une nuit au Comfort Inn Sequoia Kings Canyon

Une fois installés, nous sommes directement descendus vers l’entrée du parc pour notre visite. Vu le peu de temps, nous avions prévu de faire les arrêts principaux, c’est à dire aller voir le General Sherman tree (l’arbre le plus imposant au monde) et passer sous le tunnel log (tronc de séquoia renversé et taillé en tunnel).

Le chemin en voiture pour entrer dans le parc et ensuite pour arriver aux points d’intérêt est très long et très sinueux. Mais la visite en vaut évidemment la peine ; les arbres sont majestueux et les vues en altitude sur la forêt est magnifique.

DAY THIRTEEN TO FIFTEEN – SAN FRANCISCO AND SAUSALITO

Toute dernière étape à San Francisco pendant deux nuits ; nous avons choisi comme hôtel le Nikko San Francisco (très bien situé tout proche de Union Square). Comme recommandé par les voituriers de l’hôtel, nous avons laissé la voiture au garage et ne l’avons plus utilisée, mis à part le jour du départ pour aller visiter la ville de Sausalito. 

Le jour de l’arrivée, nous nous sommes baladés sans véritable programme. Nous sommes passés de Union Square à China Town, en explorant les rues et à la recherche des cable cars (que nous avons pris en photo mais pas utilisés – files immenses pour les emprunter). Il faisait beau, mais beaucoup plus frais que pour le reste du voyage ; environ 20-25 degrés à San Francisco contre un minimum de 30-35 degrés partout ailleurs (ou 45-50 comme à Las Vegas). 

Le lendemain, pour notre journée entière de découverte, nous avons opté pour un Big Bus tour, ce que je n’avais personnellement jamais fait de ma vie dans aucune ville – moi qui adore prévoir nos programmes de A à Z. Mais cette option nous a été recommandée par tout le monde en précisant que dans le cas de San Francisco, cela permet de voir tous les spots intéressant et permet d’éviter de tout faire à pied. C’était honnêtement une bonne expérience ; nous nous sommes arrêtés au fameux Alamo Square pour faire des photos des maisons colorées (les Painted Ladies), nous sommes restés quelques heures à Haight-Ashbury, le quartier mythique pôle du mouvement hippie dans les années 60. Nous avons aussi descendu Lombart Street à pied (la célèbre rue aux huit tournants fleuris). Ensuite, direction le Golden Gate, que nous avons traversé en bus pour nous arrêter au point de vue de l’autre côté de la baie. Pour finir la journée, balade au Pier 39 entre observation des otaries qui prenaient le soleil sur les pontons et visite des échoppes. 

Après notre tout dernier check out, et comme le big bus nous avais permis la veille de voir tout ce que nous voulions, nous avons pris la route pour Sausalito, à environ 30 minutes du centre de SF en passant le Golden Gate. A la base, nous avions évidemment prévu de visiter Alcatraz mais quand nous avons réservé les vacances au début de l’année, tous les tickets étaient déjà vendus. 

En se dirigeant vers Sausalito, nous sommes passés devant le Palace of Fine Arts, une des filming locations du film The Rock. L’endroit est superbe.

Pour notre après-midi passé à Sausalito, c’était la parenthèse parfaite pour terminer notre voyage. La promenade le long de l’eau offre une vue parfaite sur San Francisco au loin, les maisons multicolores dans les collines et la partie « ville flottante » sont pleines de charme. Le centre ville est rempli de marchands d’art et d’antiquaires et les restaurants sont tous au bord de l’eau. Pour notre dernier repas, nous avons mangé des spaghettis Vongole délicieux en regardant le Pacifique. 

This image has an empty alt attribute; its file name is logo.jpg
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s